Menu

Cart

Des esprits libres

Les chrétiens doivent être des esprits libres

Pour cette nouvelle année scolaire 2015-2016 le Centre Saint Paul renouvelle son offre pour mieux tenir compte de l’attente des catholiques – de ce qu’ils attendent et aussi d’ailleurs de ce qu’on attend d’eux.

Cette attente s’est fortement exprimée il y deux ans autour de la question du mariage homosexuel, mais on sent bien que ce projet de loi n’est que le symptôme particulièrement clair d’un mal beaucoup plus profond, « le mal moderne » comme disait Thomas Molnar, la dissociation moderne, le grand ensauvagement, le tout à l’Ego.

Désormais il s’agit de légitime défense, tant ce mal paraît prégnant dans chacune de nos existences. Nous sommes en état de résistance et notre résistance ne peut être que spirituelle d’abord. Face à une telle crise de civilisation, c’est l’esprit lui-même qui est en jeu.

Comment résister ? En se forgeant un esprit libre.

Comment être libre ? En connaissant le bien infini que nous possédons par la Foi.

Attention : l’Eglise est une communauté spirituelle. Mais elle est une communauté de personnes. Chacune de nos âmes est le Royaume de Dieu, car le Christ a donné sa vie pour chacun d’entre nous. Notre responsabilité personnelle est donc engagée. Ne nous contentons pas d’attendre ce que fait le voisin, ce que fait l’évêque, ce que fait le pape. Ce qui nous appartient à chacun est immense.

Modestement, le Centre Saint Paul voudrait être un arsenal spirituel dans la bataille qui s’engage. Nous souhaitons vous fournir des armes adaptées au combat essentiel, à la guerre de civilisation qui se trame. Face au nihilisme ambiant, il nous faut mobiliser toutes les ressources de notre foi. N’oublions pas que quoi qu’il arrive, le Christ a déjà vaincu la Mort et l’absurdité du monde. Sa Miséricorde ajoutera ce qui manque à notre fidélité. Les chrétiens doivent être des esprits libres

Pour cette nouvelle année scolaire 2015-2016 le Centre Saint Paul renouvelle son offre pour mieux tenir compte de l’attente des catholiques – de ce qu’ils attendent et aussi d’ailleurs de ce qu’on attend d’eux.

Cette attente s’est fortement exprimée autour de la question du mariage homosexuel, mais on sent bien que ce projet de loi n’est que le symptôme particulièrement clair d’un mal beaucoup plus profond, « le mal moderne » comme disait Thomas Molnar, la dissociation moderne, le grand ensauvagement, le tout à l’Ego.

Désormais il s’agit de légitime défense, tant ce mal paraît prégnant dans chacune de nos existences. Nous sommes en état de résistance et notre résistance ne peut être que spirituelle d’abord. Face à une telle crise de civilisation, c’est l’esprit lui-même qui est en jeu.

Renseignez ci-contre votre adresse mail pour recevoir chaque semaine notre bulletin de spiritualité et d'infos.

Connexion ou Créer un compte