Logo
Imprimer cette page

Pourquoi la messe traditionnelle ?

Dans notre attachement à la messe traditionnelle, il n’y a pas l’ombre d’une nostalgie pour des formes anciennes, pour « le vieux rite » qui devrait à tout prix revivre. Quel passé faudrait-il garder ? Personnellement j’ai 50 ans, et je n’ai jamais connu le temps où cette forme du rite romain était célébrée partout. J’ai toujours été à « la messe en français » et c’est vers l’âge de 16 ans que j’ai découvert la messe traditionnelle. La nostalgie ? Connaîs pas. Mais quels sont les points forts de ce rite ? comme on dirait en communication. Sans chercher à opposer théologie à théologie, car il n’y a qu’une seule théologie du saint Sacrifice de la messe, je comparerais les deux liturgies et, de points forts, j’en donnerais trois.

« À la messe il s’agit simplement de faire mémoire » lisait-on dans les missels à fleurs de mon enfance.

La messe traditionnelle ne renvoie pas seulement à une « mémoire » de la geste du Christ. Elle insiste particulièrement sur l’actualisation de cette mémoire. Elle est un PRÉSENT spirituel, au double sens où elle est DON gratuit de la présence du Christ au milieu de nous (tous les rites s’ordonnent autour de cette présence) et où elle représente ACTUELLEMENT quelque chose de la geste de salut du Christ vers l’humanité. Ainsi conserve-t-on sur l’autel les espèces eucharistiques après l’acte liturgique. Ainsi aussi les fidèles peuvent-ils offrir des messes pour leur bien spirituel ou temporel. La messe est la rédemption qui continue actuellement.

Un peu brutalement, lorsque j’ai fait le choix de la messe traditionnelle, j’opposais la messe-acte à la messe-texte, préférant la première à la seconde.

Enfin la ritualisation de messe traditionnelle – c’est sa force et sa faiblesse – n’est pas fondée sur la bonne communication d’un message, mais sur l’attraction silencieuse de la beauté : beauté du Christ que l’on adore dans l’eucharistie par des gestes de prosternation ; beauté des objets que l’on utilise avec respect ; sobriété des rites, auxquels on se conforme sans les personnaliser.

© 2014 - CCCSP - Tous droits réservés